La vie

Il y a la vie biologique

Il y a la vie comme récit, sucession d’évènement

Il y a la vie comme souffle. Elle semble infinie, et pourtant elle est inscrite dans le temps ressenti, on ne peut en décrire que les contours et encore, elle nous échappe même si elle nous habite, elle nous rends réel à nous-mêmes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s