La nature soumise de l’homme

Deux choses embarrassent les hommes : ne pas savoir où aller, c’est ce qu’ils nomment l’incertain et recevoir plusieurs conseils divergents quant à ou aller, c’est pour eux la surdétermination.

Deux choses mettent les hommes pleinement à l’aise : savoir par eux-mêmes où aller et disposer d’une figure d’autorité qui leurs dit où aller.

De là, la nature soumise de l’homme

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s