L’ordre des choses

Impressionné par l’attitude de quelqu’un lors un évênement particulier, nous adoptons cette attitude et nous expliquons ensuite en quoi elle est le reflet de la personnalité que nous nous octroyons.
Nous agissons et réagissons spontanément aux évênements et ensuite nous justifions nos actes par nos raisonnements.
Nous jugeons par instinct et ensuite nous brandissons la morale que nous défendons.
Les pensées vagabondes traversent notre esprit et ensuite nous construisons la philosophie qui correspond à ce qui nous anime.
Rien de cela n’est tromperie, car nous oublions bien vite ces emprunts, ces réactions, ces jugements et ces pensés vagabondes.
Tout cela n’est pas complètement chaotique car heureusement dans notre inconscient, certaines rigidités et habitudes se forment, craquent, se reforment, se dédoublent ou disparaisent.Et puis parfois nos mots peuvent contribuer, oh! bien peu mais un peu quand même! à éviter trops d’incohérence.

C’est au coeur de notre ventre qu’il faut poster nos oreilles affutées pour ècouter les battements d’aile de l’incertain.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s