De Stanislas Rodanski (requiem for me – edition fissile)

Les yeux grands ouverts
Ils me semble dormir dans le silence de l’étang
Ma vie est de miel et d’absinthe
Au point que tout parait vert
Une bulle éclate dans le rève éveillé de l’eau
Je suis l’explosion pâle d’une pensée
D’un air las
Sombre dimanche

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s