A taton dans le noir

Inspiré par la lecture de « les desarois de l’élève Torless » de Robert Musil.

Parfois l’homme au aguet d’une pensée salvatrice croit voir une lumière, Il s’y engouffre et noircit des pages tard dans la nuit sur de la puissance de sa découverte.
Le lendemain la relecture de ses notes n’offre que deceptions et le sentiment d’une amere banalité. Néanmoins, cette lumière entrevue lui laisse l’espoir que même s’il doit progresser à taton dans le noir, il finira par retrouver les traits de lumière salvateurs qu’il avait entrevu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s