Echapper à l’action raisonnée

Le sujet contemporain est empêtrer dans un cortège de mille manifestations de la raison ennuyeuse: les bonnes causes, ses responsabilités, ses  contrats passés, les devoirs, la contraintes et toutes ces opportunités à ne pas rater, l’homme contemporain doit réinventer les conditions de sa disponibilité à la surprise, au saisissement par l’inconnu et l’incongru. Il doit retrouver l’hésitation joueuse de l’enfant pour qui l’incertain est source de vie. L’instant sans finalité, l’errance, les rêves éveillés, le rien faire, la capacité à se sentir gêné, embarrassé, perdu ou seul, les silences qui traversent l’être évitent à l’homme contemporain le sentiment d’ennui qui font naitre en lui le désir de catastrophes et peuve le pousser à les provoquer. Echapper à l’action raisonnée est la seule possibilité de ressentir le beau, le bien, la paix, le repos et la joie. Toute la difficulté réside à ne pas rechercher les chemins qui permettent de s’échapper. La méditation, contemplation, relaxation, techniques de soi et technique du corps sont des chemins bien compliqués et peu certain pour y arriver. Même l’insensé, l’iconoclaste, le dandysme deviennent bien vite des postures, des désordres, des délires organisés, codifiés. Les moment d’éternité sont souvent cachés derrière nous, insaisissable au regard qui les chercherait, ils sont nichés avant la décision, dans l’antichambre de l’action. Il faut au contraire les laisser nous dépasser, nous enlacer, nous immobiliser. Suspendre l’action, la décision, la volonté et la raison ne se décrète pas mais se laisse advenir. Comment faire une éloge de l’inutile, de la divagation, de la disponibilité au futile et à la chance sans laisser entrevoir une recette ou faire du prosélytisme? Il faut simplement exprimer une admiration pour la tolérance à l’enlèvement, au laisser être, aux état de flottement, à l’indécision non anxieuse, à la répétition paisible et au fatalisme apaisé.  Les belles attitudes sont peut-être contagieuses… Homme contemporain pourquoi ne pas ralentir et laisser le temps qui passe te dépasser et puis laisser venir avec toi ceux que tu aimes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s